Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Insertion : Martin Hirsch vient réfléchir à Lyon

Le Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté va t' il manger son chapeau ? Après un an de participation au gouvernement, on ne peut que constater qu' il en est toujours à la phase de réflexion. Ce qui ne l' empêche pas de se montrer très volontariste.


A l' heure où les français "comémorent" les quarante ans de mai 68 et la première année de présidence de Nicolas Sarkozy, Martin Hirsch propose encore sur son blog un livre vert. "C' est un livre ouvert, dont tous les chapitres ne sont pas écrits. Ils sont tous commencés et la suite dépend des réactions qu'il suscite. C'est un processus participatif", indique t' il.

Le retour à l' emploi passe par l' accès au transport
La problématique de la journée de Lyon, qui s' intègre donc dans une série de forums, discussions et réflexions, pourrait être résumée simplement de la façon suivante : "à la question, quel est votre principal besoin pour reprendre un emploi, un allocataire du RMI sur cinq estime qu’il s’agit de trouver un moyen de transport".

Accueillie par le Grand Lyon et son président Gérard Collomb, cette journée devait donc aborder le thème du coût des transports et l’absence de moyens de transport qui sont "les contraintes les plus couramment exprimées par les personnes en insertion qui recherchent un emploi".

Permis de conduire, véhicule, transport alternatif
Les "gens" attendent des interventions publiques qu' elles proposent des solutions, parfois alternativement et parfois de concert, à trois types de problèmes : l’accès au permis de conduire, l’accès à un véhicule personel ou l' accès aux modes de transports alternatifs. L’enjeu, selon Martin Hirsch, serait donc de faire du sur-mesure, en tenant compte de la possession ou non du permis de conduire ou du lieu de vie de la personne.

Grenelle, Grenelle, Grenelle
Intégrée dans une série de rencontres baptisée pompeusement "grenelle de l'insertion", la réunion s' inscrit dans un partenariat avec "l'Institut de la ville en mouvement". Y avait t' il vraiment besoin d' en faire un colloque ?


Martin Hirsch, Haut commissaire aux solidarités actives en compagnie de Gérard Collomb, Président du Grand Lyon

Pour Martin Hirsch, ce temps long de concertation est important, même si, comme le lui faisait remarquer un journaliste, les "bénéficiaires" n' étaient pas appelés à participer. Pour le Haut commissaire, il faut comprendre que le système actuel est à bout de souffle. "Je n' aurais pas accepté cette mission si il s' agissait d' injecter de l' argent sans changer le système actuel" indique t'il, avant d' ajouter : "notre projet est une refonte totale et une redéfinition de la politique vis à vis des pauvres".

"La logique des droits et devoirs ne me choque pas"
A propos des discours contradictoires de Nicolas Sarkozy et de ses collègues ministres, il demande qu' on les juge sur les faits. "La logique des droits et devoirs ne me choque pas", indique t' il, "elle ne me choquait pas lorsque je dirigeais Emmaus, et elle ne me pose pas de problème dans un gouvernement". Rappelant que le projet du RSA était partagé par les deux "finalistes" des présidentielles, il est "certain" que les objectifs seront atteints "si on y met les moyens financiers".

Les moyens financiers
Et il ne doute pas que le gouvernement les mettra. "Je suis l' aiguillon... j' écoute tout ce que disent les autres et lorsqu' un ministre dit sur Europe 1 que le financement du RSA sera de 1 à 1,5 milliards, je lui demande de corriger : ce seront bien 1,5 milliards nouveaux pour 2008!" . Et ils ne devraient pas sortir d' une poche pour entrer dans l' autre !


A lire en pages politiques : Mobilité et insertion, la politique du Grand Lyon -

Sur le sujet : Mobilité et RMI : Monographies (Document)

Commentaires

  1. Anonyme1:35 PM

    Quelques précisions importantes : Vous écrivez "constater qu il en est toujours à la phase de réflexion. Ce qui ne l' empêche pas de se montrer très volontariste"
    Désolé,mais c'est FAUX !
    Il est actuellement expérimenté dans 40 régions et rencontre un très grand succès car il permet aux personnes de se sortir de leur condition d'exclusion
    Même des présidents de régions socialistes sont unanimes sur sa réussite. Et en plus il permet à des personnes de lancer leur entreprise :
    http://www.laval.maville.com/Le-RSA-permet-a-David-de-creer-son-entreprise-/re/actudet/actu_dep-625921------_actu.html
    En ce qui concerne les moyens,regardons les dépenses inutiles dans les mêmes régions qui financent des projets à l'internationnal ou dans de
    l'humanitaire exterieur à la région,alors que les fonds doivent etre redistribués aux habitants de ces mêmes régions.
    Ne parlons pas non plus de la masse salariale qui explose dans nos régions, un peu comme les taxes locales sur l'eau et l'electricité (a regarder de
    plus pres).
    Donc ,l'argent existe mais nous sommes dans une société qui est maintenant décentralisée et où il manque une véritable cour des comptes régionale avec des pouvoirs étendus car ceux qui existent sont bien maigres !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme5:25 PM

    @ lerma, fais toi un RSA ou va en Inde. C'est bien aussi pour toi

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme12:02 AM

    Martin hirsch c est pas le gus qui trouve normal que les travailleurs
    pauvres paient pour les plus pauvres de l etage en dessous
    l abbé reveille toi ils sont devenus fous !!!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

Articles les plus consultés :