Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2009

Un titre restaurant pour les bénévoles d'associations

Depuis 2006, deux titres associatifs sont venus compléter le dispositif du titre restaurant (voir l'article"un acquis social qui rapporte à l'Etat" ) : le titre-repas du volontaire associatif et le chèque-repas du bénévole .
Selon la loi, "les associations ou fondations reconnues d’utilité publique sont autorisées à proposer à leur personnel bénévole, ou en volontariat, des titres ou chèques repas, tout comme le font les entreprises auprès de leurs salariés". Les règles d’utilisation et le réseau d’acceptation de ces titres sont identiques à ceux des Titres-Restaurant. En revanche, une réglementation spécifique a été instaurée pour leur attribution. Ces titres sont vendus par les sociétés émettrices directement aux associations et fondations.
Le chèque-repas du bénévole Afin de rendre le bénévolat plus attractif, une association peut remettre des chèques-repas à ses bénévoles pour les aider à se restaurer durant leurs activités, "sans que cela soit consi…

Le Titre restaurant, un acquis social qui rapporte à l'Etat !

Qu’il se nomme Chèque Déjeuner®, Chèque de Table®, Chèque Restaurant® ou Ticket Restaurant®, le Titre-Restaurant est presque tout aussi connu et apprécié que les congés payés ! Pour preuve, en octobre 2007, une enquête auprès de la population active française assurait que "le taux de notoriété du Titre-Restaurant affichait 96% et ¾ des actifs français le percevaient toujours comme un avantage social globalement important". Un solde positif pour les finances de l'Etat !
Selon une étude du cabinet Ernst & Young, menée en 2006 , le Titre-Restaurant contribue de manière significative au maintien d’une restauration indépendante de catégorie populaire ; les repas pris à l’aide des Titres-Restaurant représentent 15,14% de l’activité de l’ensemble du secteur dont les recettes fiscales sont estimées à 682 M€ et les cotisations sociales générées à 633 M€
Le solde net de l’impact du Titre-Restaurant s’établit donc : à un gain fiscal de 467 M€ pour une perte de 420 M€, soit, un imp…

Lyon, centre mondial de l'internet 3.0 en 2012

La ville de Lyon vient d'être choisie pour accueillir la 21ème « International World Wide Web Conference » (en français conférence internationale de l'internet).
Cette manifestation, qualifiée de "prestigieuse", est un événement-phare dans le monde des nouvelles technologies. Elle attire tous les ans les plus grands représentants de l’industrie et de la recherche autour du Web. Elle se déroulera au printemps au Centre des Congrès.

Depuis 1994, la "World Wide Web Conference" a déjà eu lieu, entre autres, à New York, Boston, Chicago, Paris, Pekin, Hawaï, Amsterdam, Hong Kong et Madrid.

C’est lors de cette dernière édition à Madrid, en mai, que la candidature a été remportée par une délégation de neuf personnes de Lyon (Bureau des Salons et des Congrès de Lyon Tourisme et Congrès, Centre de Congrès de Lyon, Université de Lyon, Hewlett Packard France et l’Ecole Centrale).
D'après "Lyon-Tourisme et Congrès", la conférence devrait réunir plus de 1500 p…

Réseau Ferré de France (RFF) à la croisée des chemins

C'est un homme de la "maison", Bruno Flourens, qui prendra la direction pour Rhône-Alpes du Réseau Ferré de France (RFF) après le départ de Philippe de Mester le 1er juillet prochain.
Bruno Flourens est connu pour avoir "fait sauter le bouchon ferroviaire deBordeaux". Une prouesse technologique qui a dû faire appel à des simulations mathématiques pour mesurer l'impact sur les habitations environnantes (bruit et vibrations), en tenant compte de l’évolution probable du trafic – TGV, TER et fret - jusqu’en 2030. A Lyon, le défi ne sera pas moins important pour ce polytechnicien qui connaît la région puisqu'il a déjà, au cours de sa carrière, dirigé la division ouvrages d'art à la Compagnie Nationale du Rhône. Le réseau lyonnais est déjà saturé Rhône-Alpes est la première région ferroviaire française après l'île de France et les projets de la SNCF comme ceux de l'Etat sont fort ambitieux. La région compte deux lignes dans le "top" des plus…

SNCF : Josiane Beaud prend la direction pour Rhône-Alpes

Suite à la promotion de Jean-Christophe Archambault, qui prend la tête de la nouvelle Direction TGV Sud-Est (implantée à Lyon), Josiane Beaud prendra le 15 juin la Direction de la SNCF en Rhône Alpes.

Présentée comme "une véritable spécialiste du monde des transports et du monde institutionnel",Josiane Beaud connaît très bien la région puisqu'elle a occupé le poste de Directrice Générale des Services au Grand Lyon avant de devenir en septembre 2000 directrice Régionale SNCF Auvergne-Nivernais. Une carrière "TGV" Devenue en 2004 Directrice SNCF Bourgogne Franche-Comté à Dijon elle est ensuite nommée en 2007 Directrice Générale de la Régie des Transports de Marseille, puis en janvier 2009 Directrice de la Région Paris-Est.
De formation juridique, Josiane Beaud a intégré la fonction publique en 1975. En Rhône-Alpes, elle a débuté sa carrière à la Préfecture de la Savoie et a aussi été chargée de mission auprès du Directeur Régional Rhône Alpes, et Directrice Déléguée…

Un Haut Fonctionnaire dépêché dans la vallée de l'Arve

Alors que la France vient officiellement "d'entrer en récession", la Région Rhône-Alpes continue à réagir de manière très disparate à la crise économique.
Si des secteurs comme l'industrie chimique pharmaceutique ou les nano-technologies résistent bien et continuent à afficher de bons chiffres, d'autres se sont enfoncés brusquement en début d'année 2009.
C'est le cas de toutes les Petites et Moyennes Entreprises de la vallée de l'Arve, autrefois fleurons de l'activité industrielle de la Haute Savoie, qui se trouvent aujourd'hui totalement sinistrées. Voir l'article de la Tribune de Genève : "En crise, la Vallée de l'Arve descend dans la rue"

"Un homme d'expérience" nommé Commissaire à la ré-industrialisation.
Devant "l'urgence", le Préfet de la Région Rhône-Alpes, Jacques Gérault, a demandé au gouvernement la création d'un poste spécial pour un haut fonctionnaire qui s'installera "le tem…

Vacances d'été, la tendance serait à la location

En ces temps de crise, c’est souvent le budget des congés qui est le plus impacté. D'après la société Abritel, qui gère un site internet de mise en relation de propriétaires et de locataires, la tendance est justement à la "location de maison de vacances".
"En plus de ne coûter que 35% du prix d’une chambre d’hôtel, la location d’une résidence de vacances offre très souvent des prestations nettement plus intéressantes que l’hôtel : plus d’espace, d’intimité, de liberté et de confort" notent les responsables d'Abritel.
Le site internet a pour l'instant enregistré une augmentation de 32% des demandes de réservation par rapport à 2008 et établit "un triple constat" : si les Français maintiennent coûte que coûte leurs vacances estivales, ils s’adaptent à la crise en réduisant la durée de leur séjour, et élisent de plus en plus l’appartement au détriment de la "piscine avec villa".

Finis les 15 jours de vacances et place à la petite semaine

Actuellement sur LYFtvNews :