Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2011

Actuellement sur LYFtvNews :



Hausse du chômage dans le Rhône en octobre : + 1,1 %

Le chômage a continué de croître en octobre, dans la région Rhône-Alpes, pour le cinquième mois consécutif. Ainsi, le nombre des demandeurs d'emploi sans activité (258 645 personnes inscrites à Pôle Emploi en catégorie A) a progressé de 1,4 % par rapport à septembre (+ 3 464 personnes inscrites). Cette hausse a concerné tous les départements dans des proportions comprises entre + 3,4 % en Ardèche et + 0,5 % dans la Drôme. Dans le Rhône, l'évolution a été un peu moins défavorable que dans l'ensemble de la région (+ 1,1 %), tout comme en Savoie (+0,9 %). Dans les autres départements, la hausse se répartit comme suit : + 1,4 % en Isère, + 1,5 % dans la Loire, + 1,6 % dans l'Ain, et + 1,7 % en Haute-Savoie.
L'aggravation du chômage a été de même ampleur pour les hommes (+ 1,4 %) que pour les femmes (+ 1,3 %). Elle a été, en revanche, beaucoup plus marquée, pour les personnes âgées de 25 à 49 ans (+ 1,4 %) et les seniors de 50 ans et plus (+ 2 %) que pour les jeunes (+ 0…

L'économiste Jérémy Rifkin en visite en France

Jeremy Rifkin sera en France du 6 au 9 février pour la promotion de son nouveau livre, "la Troisième Révolution industrielle" (A paraître, commandez le dès aujourd'hui).
Jeremy Rifkin est un économiste, essayiste, conseiller politique et activiste américain, spécialiste de prospective économique et scientifique. Son travail est principalement centré sur l’impact des changements scientifiques et technologiques sur l’économie, le travail, la société et l’environnement. Influent sur les politiques publiques américaines et européennes, il l’est aussi sur l’opinion publique, avec notamment son livre « La Fin du travail » (End of Work), paru en 1995, qui en a fait l’un des acteurs centraux du débat sur l’influence de la technologie dans le futur du travail. En 2004, « Le rêve européen » (The European Dream) fût un best-seller et lauréat du prix Corine- Prix International du Livre pour le meilleur livre économique de l’année. "Nous sommes, selon l’auteur, à la fin…

Tribune : "Pour Mieux Investir dans l’avenir industriel de nos territoires"

Philippe Boulette-Scola est président-directeur général du groupe BSH et président d'Allizé-Plasturgie Rhône-Alpes, une fédération d' industriels du plastique présente dans huit régions françaises (lire son portrait dans le trombinoscope de LYon-Photos.fr). Il vient de nous faire parvenir cette tribune libre en forme d'appel :  "Deuxième région économique de France, la région Rhône-Alpes reste un territoire fertile pour les entreprises industrielles qui représentent encore aujourd’hui près de 20% du total des emplois. Aujourd’hui encore c’est de ce tissu de PMI qu’émergent innovations, nouveaux produits et emplois. PMI c’est bien évidemment Petites et Moyennes Industries, mais cet acronyme pourrait également signifier Pour Mieux Investir … 


Mieux investir dans nos territoires … Mieux investir dans nos emplois de demain. Par conviction, je pense que ce sont ces PMI qui créeront les emplois industriels d’aujourd'hui et de demain sur nos territoires et ce, de manière du…

François Fillon prononce le mot de faillite, mais pas pour sa politique...

Malgré toutes les dénégations antérieures, le gouvernement a fini par admettre que les prévisions de croissance comprises dans ses projets de budget ne seraient pas atteintes. Le Premier ministre François Fillon a prononcé le 7 novembre le mot "faillite" en indiquant aussitôt que "ce n'est plus un mot abstrait".  En annonçant 5,2 milliards d’euros de hausses d’impôts et 1,7 milliard d’euros de coupes budgétaires pour 2012, le gouvernement propose, tout en refusant catégoriquement de l'admettre, un véritable plan de rigueur. 

Une augmentation générale des impôts Les prestations sociales sont touchées, avec une réduction des remboursements de la sécurité sociale,  une baisse des allocations familiales et des aides au logement. Sur les 7 milliards d’économies nouvelles prévues en 2012, près des trois quarts proviennent d’augmentations d’impôts (5,2 milliards) et un quart d’une réduction des dépenses de l’État et de la baisse des prestations sociales (1,8 milliard …