Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Auvergne Rhône-Alpes : le numérique, priorité économique de la Région

             
Priorité économique pour Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la filière numérique a franchi ce mercredi un nouveau pas en annonçant la fusion au 1er janvier 2017 des deux clusters existant sur le territoire, Numélink et Clust’r Numérique.

« Mon objectif est d’imposer Auvergne-Rhône-Alpes comme LA région européenne sur le digital. Cette fusion est l’illustration que quand on est ensemble, on est plus forts et je suis fier et me réjouis de cette très bonne nouvelle pour l’économie de la Région», s’est félicité Laurent WAUQUIEZ, à l’issue du séminaire préparant la fusion qui s’est réuni pendant deux jours au Puy-en-Velay avec les acteurs de la filière. 

40 000 emplois d’ici à 2020 grâce à la fusion des clusters numériques d’Auvergne-Rhône-Alpes 

Cette fusion des deux clusters, représentant 600 adhérents, 2,6 milliards € de chiffre d’affaires et 26 000 emplois va permettre de développer et de booster l’activité de cette filière, encore méconnue du grand public et pourtant créatrice d’emplois pérennes. La Région Auvergne-Rhône-Alpes va accompagner la structuration et le développement de ce pôle économique dont l’objectif est de créer d’ici à 2020 40 000 emplois. 

La fusion des deux clusters va ainsi permettre d’organiser le territoire régional. La Région, qui soutient fortement le cluster, apportera son conseil pour permettre le doublement du nombre d’emplois dans la filière et pallier le point faible qui est actuellement la petite taille des entreprises. 

Auvergne-Rhône-Alpes accompagnera pour 40% du budget du nouveau cluster, a annoncé Laurent WAUQUIEZ. 

Dans sa compétence de formation, la Région va s’engager à multiplier par deux le nombre de personnes formées - jeunes ou ceux voulant se reconvertir - grâce à la création d’un grand campus numérique. La tête de pont sera installée sur le site de l’ancien siège de la Région à Charbonnières (69) et sera associée aux grands sites universitaires de l’ensemble du territoire régional. 

Le Président de la Région a un autre objectif : « Cette fusion va donner une visibilité nouvelle et une crédibilité à l’international qui permettra de créer dans la Région un grand événement numérique mondial et d’attirer une entreprise de premier plan ».

D’ici au mois de janvier, date de la fusion, les deux clusters Numelink et Cluster’R Numérique, présidés par Catherine BOQUET et Jean-Michel BERARD vont lister les missions du futur cluster fusionné. 

Le Clust’R Numérique, créé en 2007 sous le nom de Cluster Edit, est l’un des 12 Clusters Rhône-Alpes. Le Cluster Edit a également été labellisé « grappe d’entreprises » par la DATAR en 2010 (fin des financements Etat en 2013). 
A ce jour, le Cluster rassemble près de 300 adhérents, notamment dans les agglomérations lyonnaises et grenobloises. Initialement créé par les éditeurs lyonnais de logiciels, le Clust’R Numérique a fusionné en 2014 avec l’association Grilog (Grenoble) et a revu son organisation autour de comités territoriaux (Lyon, Grenoble et Annecy). A l’origine centré sur les éditeurs de logiciels, le Clust’R Numérique a élargi son activité à l’ensemble de la filière « logiciel et services numériques ».  

Au titre du précédent contrat d’objectifs avec les clusters régionaux, la Région a apporté un financement annuel de 225 000 € pour l’animation et les actions du Clust’R Numérique (environ 37% du budget global), auquel s’ajoute le financement des actions du Plan de Développement à l’International du cluster (présence collective sur les salons à l’international, organisation de missions à l’étranger et d’accueil de délégations étrangères, etc.). Par ailleurs, la Région a fortement soutenu – à hauteur de 114 000 € - la première édition de l’événement Digital Summ’R organisé par le Clust’R le 30 juin 2016. Au vu de ce succès, le Digital Summ’R devrait être reconduit en 2017, avec en réflexion la mise en place d’une alternance Lyon/Grenoble. 


Numélink a, lui, été créé en 2002 comme Club des acteurs du numérique de la Loire. Soutenu par le Département de la Loire et Saint-Etienne Métropole, Numélink a été labellisé « grappe d’entreprises » par la DATAR en 2010 (fin des financements Etat en 2013). A la suite des fusions avec les clubs Rhône Alley (Drôme-Ardèche) et Auvergne TIC (ex-Cluster d’excellence Auvergne), Numélink fédère plus de 300 entreprises et partenaires académiques de la filière IT, essentiellement situés sur l’ouest de la région. Le budget annuel de l’association est de 700 K€ (chiffres 2015), avec un taux de financement public de 40%. Dans le cadre de la politique territoriale de la Région (CFAC de Saint-Etienne), Numélink a bénéficié d’un financement régional à hauteur de 19 500 € en 2013 et 32 500 € en 2015 pour des actions de développement de la filière IT sur le territoire de l’agglomération stéphanoise. Par ailleurs, Numelink bénéficie d’un soutien de la Région de 84 500 € sur la période août 2015 – fin 2017 suite à la fusion avec l’association Auvergne TIC. 


 -----------------------

LYFtv a besoin de votre soutien - abonnez vous !