Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé crise

L'histoire des crises financières, par Olivier Lacoste

Olivier Lacoste est diplomé de HEC et de l'IEP Paris. Economiste au Crédit Lyonnais, puis journaliste à l'Expansion et à l'Usine Nouvelle, c'est aussi un spécialiste des questions européennes. 
Il décrypte dans cet ouvrage le phénomène des crises financières, leurs mécanismes et leurs enjeux. Il revient en particulier sur la crise des subprimes et celle de l'Euro, en n'éludant pas la responsabilité des banques qui, dans les dernières décennies, se sont orientées vers un capitalisme à court-terme, amplifiant de ce faire la fréquence et la gravité des "bulles" et des crises.
Commander Les crises financières dans la librairie de LYFtv
 A découvrir :
La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

Monnaie : si on cassait l'€uro pour sauver l'Europe ?

Après cinq ans d'une crise sans précédent, un constat s'impose : la zone euro est la région du monde qui a le moins bien résisté au choc financier. Pourtant, malgré la tempête qui a dévasté nombre de ces pays membres, et condamné toute une génération, dans les pays du Sud, à choisir entre l'exil et le chômage, la monnaie européenne demeure une vache sacrée, un totem auquel il est interdit de toucher sous peine d'excommunication définitive. C'est ce tabou qu'il convient de briser, sans trembler.
 Le constat d'échec, en effet, est flagrant : l'euro n'est parvenu ni à endiguer les crises financières, ni à protéger des grands vents de la mondialisation, encore moins à provoquer une unification sociale et politique du Vieux Continent. 
Face à ce paysage désolé, les auteurs osent affirmer : oui, il faut sortir de l'euro pour sauver l'Europe. La solution la plus réaliste et la plus applicable, à leurs yeux, est celle d'un retour aux monnaies n…

Selon Arnaud Montebourg, KemOne est "durablement sauvée"

 "Après des années de tourmente économique, neuf mois très intenses d’un travail acharné et d’une mobilisation totale des organisations syndicales, du gouvernement, des services de l’Etat, des élus locaux et des acteurs de la filière pétrochimique (Total, Arkema, Lyondell Basel, EDF), Kem One est aujourd'hui durablement sauvé", selonles termes du communiqué de presse du Ministère du redressement Productif dirigé par Arnaud Montebourg. Le Tribunal de Commerce de Lyon vient de délibérer et de valider l’offre de reprise de M. de KRASSNY. Pour s’assurer d’un succès durable, M. de KRASSNY a adossé son offre à la solidité financière du fonds d’investissement OpenGate.   Arnaud MONTEBOURG, Ministre du Redressement productif, salue avec beaucoup de satisfaction ce mariage entre un industriel et un financier qui scelle l’avenir productif de Kem One. Le ministre déclare qu'il se réjouit qu’au nom de cette entreprise et de l’avenir de ses salariés, les efforts de t…

Chiffre d’affaires des commerces : le décrochage s’amplifie dans la région lyonnaise

La CCI de Lyon réalise une enquête mensuelle auprès d’un panel de commerces indépendants de détail de moins de 400 m² représentant les secteurs : alimentation, culture loisirs, équipement de la maison, équipement de la personne et santé-beauté en région lyonnaise. Avec une baisse de chiffre d’affaires de 10%, le mois de mars 2013 est en net recul par rapport à mars 2012 qui avait connu une hausse de 5,4%.  Les vacances d’hiver décalées entièrement sur le mois de mars, un jour ouvrable en moins et une météo peu clémente peuvent en partie expliquer cette baisse spectaculaire. Comparé à mars 2012, le nombre de commerçants déclarant un Chiffre d'Affaires en baisse est en forte augmentation (74,1% déclarant un CA en baisse contre 34,9%, seulement 25,9% en hausse contre 65,2%). Il s’agit de la plus forte proportion de baisse de chiffre d’affaires depuis un an.  La météo peu clémente a pu impacter les résultats de l’équipement de la personne qui accuse la plus forte baisse avec -29,3%. P…

Région Rhône-Alpes : Queyranne nargue Sarkozy avec son AAA...

A trois jours de la venue à Lyon de Nicolas Sarkozy, qui a invité à Eurexpo plusieurs milliers de personnes pour leur présenter ses voeux (lire ici), le Président de la région, Jean Jack Queyranne se satisfait de la réussite du premier emprunt obligataire émis par l'institution le 13 janvier 2012, pour un montant de 120 M€ sur une durée de 12 ans. Un crédit qui, du fait du faible taux d'intérêt, devrait permettre de réduire les charges financières de l'institution régionale.

La décision de recourir à cette émission obligataire est intervenue juste avant la dégradation de la note française par l'agence S&P. Elle s’est donc déroulée dans des conditions financières très favorables sur le marché. Le maintien pour la Région de la note triple A, le 6 décembre dernier, par une autre agence de notation, Fitch Ratings confirme selon JJ Queyranne"la bonne gestion budgétaire de Rhône-Alpes et l’absence d’emprunts toxiques dans ses comptes". Cette émission, dont le taux…

Dette : la région Rhône-Alpes conserve son triple A

L'une des trois grandes agences de notation, "Fitch", vient d'annoncer qu'elle conserve la note "AAA" de la région Rhône-Alpes. Ce dont se félicite Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional.
Mais cette bonne nouvelle pourrait être de courte durée : l'agence de notation précise qu' "un éventuel abaissement de la note de l'Etat français se répercuterait sur les notes de la région". Or, Standard and Poor's, une autre agence de notation (qui certes n'est pas Fitch) n'exclut pas, depuis le 5 décembre, de dégrader de deux crans la note française, placée sous surveillance négative. Lire la suite sur LYon-Entreprises.com -
------------------------

A Lyon, les prêts toxiques devant la justice

Le président de la SACVL (Société anonyme de construction de la ville de Lyon) devrait assigner devant le tribunal de commerce de Paris la banque Calyon, lui reprochant d'avoir "intoxiqué" les comptes de l'organisme avec des produits financiers particulièrement risqués.
Diffusée par le quotidien les Echos, l'information est suivie avec discrétion à Lyon où la mairie, principale actionnaire de la Sacvl, ne désespère pas de trouver un accord amiable avec la banque. D'après certaines sources, l'adjoint aux finances, Richard Brumm, souhaiterait aboutir à "une sortie de crise à bon prix". Mais selon la radio d'information Lyon première, "les négociations entamées avec CALYON n'ont pour l'instant pas vraiment été fructueuses".
L'audience en justice pourrait avoir lieu en septembre: elle doit permettre de mettre la pression sur la banque. La Ville souhaite que les responsabilités soient partagées. En attendant, l'assignatio…

Auchan envisagerait le "remplacement" de 1400 postes !

D'après un communiqué publié le 21 juillet 2009, "suite à la réunion du CCE (comité central d'établissement - ndlr) du 7 juillet, la CFDT Auchan ne cautionne pas le plan de transformation et ses projets associés EN L’ETAT".
"Sur la méthode, il semble que la pratique qui consiste à faire les annonces difficiles en période de congès soit aussi de mise à AUCHAN", indique le syndicat qui ajoute "de plus nous déplorons la maladresse ou l‘indélicatesse qui met en avant un accord paritaire de Gestion Prévisionnelle Emploi et Compétences (GPEC) comme l’élément déclenchant de ce projet".
L’accord Gestion Prévisionnelle Emplois et des Compétences signé en mars 2009 se décline en permanence avec ou sans restructuration, même s’il prend plus de sens dans ces périodes agitées. L'engagement des 4 organisations syndicales signataires de l’accord GPEC, dont la CFDT, vise selon le syndicat "à éviter la mise en place de plan de licenciement collectif bien…

A Lyon le marché des congrès résiste à la crise

A Lyon comme ailleurs, le contexte économique difficile affecte de manière inégale le tourisme d’affaires. Aujourd’hui renommé "Industrie des Rencontres et des Evénements Professionnels", ce secteur économique rassemble les manifestations organisées par les associations (congrès, colloques, conférences) et par les entreprises (conventions, lancements de produit, séminaires, réunions, etc.).
Des congrès d'associations professionnelles
Si l’on déplore depuis mai 2008 une baisse sensible des événements d’entreprises, les congrès associatifs résistent significativement puisque le Bureau des Congrès et des Salons du Grand Lyon a "remporté" plus de 80 événements professionnels pour 2009, dont 9 réunissant de 1000 à 4800 participants, en partenariat avec les sites d’accueil.

La mission principale du Bureau des Congrès et des Salons du Grand Lyon est de convaincre les organisateurs d’événements professionnels de choisir Lyon. Il défend la candidature de la ville auprès de…

Aéronautique, au Bourget Rhône Alpes sort ses atouts

Plus d'une centaine d'entreprises du secteur de l'aéronautique de Rhône-Alpes étaient présentes au Salon du Bourget 2009. Regroupées depuis quelques années dans un "cluster" baptisé "Aerospace in Rhône-Alpes", elles ont décidé de promouvoir ensemble ce secteur régional en plein essor.
Si l'on commence à savoir que la région lyonnaise a vu la naissance du cinéma,il est encore peu connu que Rhône-Alpes est aussi une terre pionnière en matière d'aéronautisme. Des frêres Montgolfier, inventeurs de la Mongolfière à Annonay au premier aéroplane français piloté par Armand Zipfel en 1908 à Villeurbanne en passant par le célébrissime Antoine de St Exupéry , des grands noms de cette jeune industrie sont issus de la Région. " Rhône-Alpes est encore aujourd'hui l’un des rares territoires à être présent à toutes les étapes de la fabrication d’un avion, de la conception des logiciels embarqués à la production des commandes de vols électriques", ra…

Soutien à l'économie, un nouveau plan de la Région

Le CESR (Conseil Economique et Social Rhône Alpes) vient d'approuver à l'unanimité le deuxième plan de relance que la région souhaite mettre en place pour faire face à la crise.

Rendu possible par le remboursement anticipé par l'Etat de la TVA (53ME) et l'excédent budgétaire de l'année 2008 (21M€), ce plan permettra de "lancer de nouveaux investissements sans recourir à l’emprunt".
L'impact de la crise est plus fort en Rhône-Alpes Le Conseil régional, qui se réunit les 4 et 5 juin 2009 en Assemblée pleinière, doit adopter ce nouveau plan pour "stimuler l’investissement local, compléter les actions régionales en faveur de l’économie et de l’emploi et renforcer les dispositifs de formation".

Des procédures d'engagement "simples et rapides" C'est la deuxième fois depuis que la crise financière a débuté que la région Rhône Alpes lance un plan de soutien. Les procédures d'engagement de ces fonds, "simples et rapides", …

Un Haut Fonctionnaire dépêché dans la vallée de l'Arve

Alors que la France vient officiellement "d'entrer en récession", la Région Rhône-Alpes continue à réagir de manière très disparate à la crise économique.
Si des secteurs comme l'industrie chimique pharmaceutique ou les nano-technologies résistent bien et continuent à afficher de bons chiffres, d'autres se sont enfoncés brusquement en début d'année 2009.
C'est le cas de toutes les Petites et Moyennes Entreprises de la vallée de l'Arve, autrefois fleurons de l'activité industrielle de la Haute Savoie, qui se trouvent aujourd'hui totalement sinistrées. Voir l'article de la Tribune de Genève : "En crise, la Vallée de l'Arve descend dans la rue"

"Un homme d'expérience" nommé Commissaire à la ré-industrialisation.
Devant "l'urgence", le Préfet de la Région Rhône-Alpes, Jacques Gérault, a demandé au gouvernement la création d'un poste spécial pour un haut fonctionnaire qui s'installera "le tem…

Laurent Wauquiez présente le Fonds d'investissement social

Au cours du Conseil des Ministres du 15 avril 2009, le secrétaire d’État chargé de l’emploi a présenté une communication relative à la mise en place du Fonds d’investissement social.
Ce Fonds d’investissement social a été installé par Nicolas Sarkozy le vendredi 10 avril, en présence des syndicats (de patrons et de salariés) membres du fonds : CFDT, CGT, CGT-FO, CFTC, CFE-CGC, MEDEF, CGPME et UPA.

Coordonner les efforts pour l'emploi Il a une vocation conjoncturelle et devra, d'après Laurent Wauquiez, "coordonner les efforts en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle accomplis par l’Etat et les partenaires sociaux dans la lutte contre la crise économique". Il financera en particulier des actions en faveur de l’activité partielle, notamment l’articulation de cette dernière avec la formation ; les outils d’accompagnement et de reconversion des salariés licenciés économiques ; le soutien aux bassins en difficulté et aux demandeurs d’emploi ; et enfin la po…

La CCI de Lyon au secours des petits patrons

"Face à la crise, bien gérer son poste client": c'était le thème de l'atelier organisé le 7 avril 2009 par la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon. Il s'agissait d' accompagner les patrons et gérants de TPE/PME, voire même les nouveaux auto-entrepreneurs, dans leurs relations avec leurs clients. On le sait, en période de crise, le risque de non paiement de facture s'accroit sensiblement. Le manque de trésorerie est d'ailleurs la principale cause de fermeture des entreprises. La Loi de Modernisation de l'Economie (LME) s'est attaquée au sujet en 2008 et la commission européenne (voir l'article de LYonenEurope.com) prépare aussi une directive pour "encadrer" les modalités de paiement à l'intérieur de l'Union. S'informer sur ses clients En attendant la mise en application de ces lois, il est conseillé aux petits entrepreneurs de s'encadrer du maximum de garanties et de rechercher auprès des agences de notati…

Crise, les syndicats craignent "une explosion sociale"

Fait assez rare pour être noté, les syndicats sont intervenus de manière "unitaire" lors de la conférence des exécutifs qui réunissait ce 23 mars 2009 les Présidents de la plupart des collectivités locales et les maires des grandes villes de la Région Rhône-Alpes.
Une intervention qui visait, à la suite des très grandes manifestations des 29 janvier et 19 mars, à marquer leur inquiétude et leur demande de plus de "cohérence d’intervention des différents dispositifs" économiques face à la crise.

Voici un extrait de l'intervention, signée par les syndicats FSU- UNSA- CFDT - CFE - CGC - CFTC - CGT -FO :



"Si la circulaire LAGARDE de février 2009 a contraint les préfets à organiser des réunions de concertation avec les partenaires sociaux, nous sommes loin d’avoir mis en place des outils communs pour agir sur l’emploi, aux différentes parties prenantes (Etat, Service Public de l’emploi, collectivités locales, Chambres de Commerce et d’industrie, organisations patr…

Volvo accepte finalement le prêt français pour Renault Trucks

Après avoir fait un temps la fine bouche devant les propositions de l'Etat français de soutenir Renault Trucks par extension du plan d'aide au secteur automobile, le groupe suédois Volvo, qui détient 100% des parts de la société basée à St-Priest, a finalement accepté un prêt de 250M€.
C'est le secrétaire d'Etat à l'Industrie lui-même qui est venu donner cette nouvelle aux employés de la société. Luc Chatel, qui s'est aussi rendu au salon de l'industrie à Eurexpo, a assuré que la compagnie avait accepté des contreparties à cet emprunt, en promettant qu'elle ne fermerait pas de site en 2009. Mais cette bouffée d'oxygène pourrait être de courte durée, tant le secteur du poids lourd est affecté par la baisse des commandes. "Les volumes restent très bas", asouligné le PDGStefano Chmielewski, qui s'est engagé, lui à pérenniser "les sites de Recherche & Développement". La société connaît en ce moment un épisode de chômage techni…

JC Decaux chute lourdement à la bourse de Paris

Le groupe rhônalpin JC Decaux, bien connu des lyonnais pour la mise en place des Velo'v, a connu une journée difficile ce mercredi 11 mars 2009 après l'annonce de ses résultats pour l'année 2008.
Touché de plein fouet par la baisse du marché publicitaire, JC Decaux a annoncé un bénéfice net en chute de 51,1% et son titre a été fortement chahuté dans la foulée de cette annonce.



Le groupe reste bénéficiaire
Le groupe a tout de même annoncé un résultat positif de 108,1 millions d’euros et un chiffre d'affaire en hausse de 2,9%. Pas assez pour les marchés qui s'intéressent plus aux courbes qu'aux résultats.

Le Figaro cite le PDG du groupe, Jean-Charles Decaux, qui déclare que "le ralentissement des économies mondiales à des rythmes rarement connus par le passé induira inévitablement une réduction des budgets publicitaires, une compétition accrue entre les médias et une réduction de la visibilité". Une vision que ne partagent pas tous les acteurs des médias …

Pour le MEDEF, "la situation n'est pas désespérée"

TRIBUNE, par Patrick Martin, Président du MeDef Rhône-Alpes Chiffres, graphiques et tableaux en main, Patrick Martin souhaite démontrer pourquoi, pour l'organisation patronale qu'il dirige en Rhône-Alpes, "la situation économique est grave... mais certainement pas désespérée"... " Les conditions du crédit
Les taux d’interets de référence (1) pour les emprunts a taux variable des entreprises sont à leur plus bas niveau depuis 9 ans. Ils ont été divisés par près de trois en trois mois. Les conditions du crédit immobilier se détendent de façon accélérée, avec un taux de moins de 0.53 points (de 5.15 a 4.62%) entre décembre et février(2), soit la plus forte baisse depuis 1993 et un retour aux conditions de novembre 2007(2)
(1) euribor, eonia
(2) source CSA
La durée des credits (220 mois en fevrier 2009) ne diminue plus… Elle a même augmenté de 7 mois depuis décembre. Entre la baisse des prix immobiliers (10%) et la baisse des taux, près de 20% des ménages français se trou…

Opération "zéro charges" pour l' emploi dans les TPE

C'est un dispositif qui se veut "décisif" pour les embauches des Très Petites Entreprises en 2009. 
Le gouvernement a pris conscience qu'avec trois millions d’embauches par an, les Très petites entreprises (entreprises de moins de dix salariés) sont "une composante essentielle du dynamisme de l’emploi en France".Or comme ces petites entreprises n’ont pas toujours les ressources financières pour faire face aux incertitudes liées à l’activité, il a été prévu, dans le cadre du plan de relance, une aide spécifique et temporaire pour ces embauches. Zéro charges pour qui ?
Pour aider les petites entreprises qui veulent embaucher en 2009, une aide exceptionnelle leur permet désormais d’exonérer totalement de charges patronales toute embauche réalisée au niveau du SMIC depuis le 4 décembre 2008. L’aide est ensuite dégressive jusqu’à 1,6 SMIC. Elle est applicable au titre des périodes de travail effectuées au cours de l’année 2009.
Pour en bénéficier, un imprimé de d…

"Cadeaux aux banques", le coup de gueule d'A. Malégarie

TRIBUNE

" L’euro… le retour ! à propos des soi-disant cadeaux aux banques…SVP, arrêtez la démagogie !

En ces temps de crise mondiale terrible, la psychologie, la confiance, le moral sont des facteurs importants pour ne pas dire primordiaux. A la crise économique et financière s’ajoute la crise de confiance, qui l’entretient, sinon l’aggrave. Aussi, soyons tous, quelques soient nos chapelles, nos idéologies, nos stratégies, nos petits calculs mesquins ou subalternes, un minimum honnêtes et objectifs !

Car chaque mot, chaque propos, chaque contre-vérité peuvent être ravageurs dans l’opinion publique, déjà inquiète ou frileuse.

Je le dis comme je le pense, et tant pis si je choque : continuer, depuis deux mois maintenant, à seriner partout, par média interposés, par banderoles dans les manifs, que « l’Etat fait des cadeaux aux banques, par milliards » est démagogique, mensonger et irresponsable. Car les gens le croient, et après, les conséquences sont gravissimes : moral en berne, conso…

Actuellement sur LYFtvNews :