BigBooster : 20 startups françaises à Boston pour conquérir le marché américain !

24.1.17

               


Du 13 au 16 février, 20 startups des secteurs « Biotech and Health », « Informative Tech » et « Global Impact » s’immergeront pendant 4 jours au cœur de l’écosystème d’innovation bostonien afin d’en approfondir leur connaissance.

BigBooster, une porte d’entrée sur l’international
Avec le soutien de ses partenaires fondateurs (La Métropole de Lyon, La Région Auvergne-Rhône-Alpes, la ville de Boston, Schneider Electric, Sanofi, Cap Gemini, Aéroports de Lyon) BigBooster, programme unique d’accélération international, permet aux startups d’approfondir toutes les facettes des écosystèmes les plus dynamiques :


  •  Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes qui comptent parmi les pôles d’innovation les plus attractifs d’Europe
  • Boston, le 4ème écosystème mondial de startups (2015 Global Startup Ecosystem Ranking – Compass Nov 2015)



Pour la deuxième année consécutive, BigBooster s’associe à MassChallenge, « the most startup friendly accelerator » pour permettre à 16 startups françaises et 4 étrangères (Israël, Italie, Belgique et Sénégal) de rencontrer les acteurs clés de Boston pour continuer à faire grandir leur business plan.  
 
« Nous sommes heureux de constater que le Booster Camp de Boston est source de synergies internationales. Nos partenaires se sont beaucoup investis dans la construction du programme qui a été façonné pour répondre aux besoins des startups sur l’approche des marchés américains » affirme Anne-Marie Graffin, CEO de BigBooster.
 
« Schneider Electric est très engagé dans l’étape américaine de ce programme. Nous sommes à la fois partenaire et mentor pour cette deuxième édition avec l’ambition d’aider les startups à créer du lien et améliorer leur stratégie de développement » souligne Sylvain Paineau, Directeur Open-Innovation chez Schneider Electric et co-président du jury pour la catégorie Global Impact.
 
Le Booster Camp, une façon rapide et intense de mûrir son projet  
Pendant le Booster Camp, les startups bénéficieront d’un mélange de théorie et de pratique. Des entrepreneurs américains, mentors, experts et juges vont tester ces entrepreneurs passionnés sur leur perspective de croissance et leur ambition. Les évènements phares du Booster Camp incluent: 
  • Des sessions plénières offrant des conseils uniques sur : l’installation aux Etats-Unis, le démarchage d’investisseurs américains…
  • Des séances de coaching individuels et des ateliers pratiques avec des mentors et experts américains 
  • Des temps d’échanges privilégiés pour rencontrer des acteurs clés de l’écosystème américain tel que le centre de recherche Philips
  • Des tables rondes et visites d’entreprises partenaires de BigBooster tel que :
    • Labcentral pour les startups de la catégorie « Biotech and Health »
    •  Greentown Labs pour les startups de la catégorie « Global Impact »
    • Schneider Electric pour les startups de la catégorie Global Impact et Informative Tech
Retrouvez le détail du programme ici

 
Prochaine étape : la finale
À la suite de cette étape américaine, les startups se réuniront à Lyon du 5 au 6 avril 2017 pour la cérémonie de remise des prix. Découvrez ou redécouvrez la promotion 2017 sur le site internet de BigBooster.
 
BigBooster accélère son développement à l’international en élargissant son programme à de nouveaux territoires leaders en matière d’innovation et afin d’accompagner toujours au plus près les startups sur les marchés étrangers.
 
Les partenaires du Projet
Dans la pratique, ce programme s’appuie sur : la Métropole de Lyon, la ville de Boston, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Université de Lyon, MassChallenge, la French Tech, les Aéroports de Lyon, Sanofi, Schneider, Capgemini Consulting, Bpifrance, Keolis, Air France, Delta, EDF, Institut Mérieux, Klesia, Cegid, TBWA Corporate, Seb et Orial…
 
A propos de BigBooster
Créé en 2015 et organisé par la Fondation pour l’Université de Lyon, BigBooster est un programme international d’accélération non-profit unique pour les startups des secteurs « Biotech & Health», « Informative tech »,« Global impact ». Ce dispositif s’appuie sur des compétitions sous forme de « booster camps » courts et intenses organisés entre la métropole de Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes) & la ville de Boston (Massachusetts), deux régions reconnues pour l’excellence de leur écosystème d’innovation. Soutenu par des partenaires privés et publics, le programme BigBooster ambitionne de devenir la plus grande compétition de startups early-stage pour la zone Europe – Afrique - Moyen-Orient. Pour plus d’informations : www.bigbooster.org
 
A propos de la Fondation pour L’Université de Lyon
Créée en 2012, la Fondation pour l’Université de Lyon est née de la volonté commune du monde économique, de l’Université de Lyon et des acteurs publics, partageant la conviction profonde que le développement socio – économique du territoire et le développement de son pôle d’enseignement supérieur et de recherche vont de pair. Présidée par Bernard Bigot, elle soutient la position de l’Université de Lyon parmi les 10 grands pôles d’enseignement supérieur e

Lire la suite - BigBooster : 20 startups françaises à Boston pour conquérir le marché américain !

Les métiers du commerce et de l'artisanat ont relevé la tête en Rhône-Alpes

23.1.17

             
Dans le contexte économique actuel, l’activité des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité retrouve une orientation positive au cours du quatrième trimestre 2016 après s’être stabilisée pendant l’été.
Le chiffre d’affaires progresse ainsi de 0,5 % comparé au quatrième trimestre 2015.

Cette hausse relève en grande partie de l’artisanat du bâtiment, qui connaît ce trimestre une augmentation plus marquée de son chiffre d’affaires (+ 3 %).
      Le secteur de l’alimentation et commerce alimentaire de proximité affiche également une croissance (+ 0,5 %),
          L’activité des artisans des TP est stable à un an d’intervalle.
          Le chiffre d’affaires des artisans de la fabrication se détériore à nouveau (- 1 %), tout comme celui des secteurs des services et de l’Hôtellerie-Restauration (- 1,5 % chacun).

Selon les tailles d’entreprises, la hausse de l’activité se renforce pour les structures de plus de 5 salariés, tandis qu’elle reste en baisse pour les plus petites.

En ce qui concerne les perspectives d’activité sur le premier trimestre 2017, seuls les artisans du bâtiment se montrent optimistes. Les autres professions se montrent plus réservées.


 A découvrir :


La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

Lire la suite - Les métiers du commerce et de l'artisanat ont relevé la tête en Rhône-Alpes

Le consentement à l'impôt et la cohésion sociale mis en cause par l'évitement fiscal

10.1.17

             
Patrick BERNASCONI, Président du Conseil économique, social et environnemental, a remis début janvier 2017 à Michel SAPIN, ministre de l’Economie et des Finances, et à Christian ECKERT, secrétaire d’Etat chargé du Budget et des Comptes publics, son avis sur l’évitement fiscal.   Cet avis analyse les évolutions récentes de la fraude et de l’optimisation fiscales, rendues possibles par l’accroissement des libertés de circulation dans un contexte de mondialisation. Il analyse les conséquences de l’évitement fiscal, qui permet à certains d’échapper à leur juste contribution aux charges publiques pour la reporter sur d’autres, sur le consentement à l’impôt, qui est au cœur du Pacte républicain, et ainsi sur la cohésion sociale.   

L’avis rappelle à juste titre la forte progression des résultats dans la lutte contre la fraude fiscale depuis 2012. Une action forte à l’échelle du G20, de l’Union européenne et enfin au niveau national (avec l’adoption de 80 mesures depuis 2012) a permis d’améliorer les résultats du contrôle, passés de 16Md€ avant 2012 à plus de 21Md€ en 2015. Cette amélioration porte en particulier sur la fraude des entreprises multinationales.  

L’avis formule un certain nombre de préconisations pour que la France continue à jouer un rôle fort d’impulsion à l’échelle internationale, afin d’assurer la mise en œuvre effective de BEPS, l’adoption de listes communes des paradis fiscaux et l’harmonisation de l’imposition des sociétés.   Il formule le souhait d’un accroissement de la transparence avec la création d’un répertoire des entités économiques, l’inclusion d’un volet fiscal dans l’obligation de reporting financier des entreprises et un accès élargi au registre des bénéficiaires effectifs des trusts. 

Compte-tenu des décisions récentes du Conseil constitutionnel ayant censuré les dispositifs nationaux, la France continuera de soutenir activement leur mise en œuvre commune à l’échelle de l’Union européenne.  

 L’avis propose de renforcer les outils de l’administration fiscale.
 La mise en place de nouvelles procédures de contrôle fiscal plus ciblées sur les risques constatés et des mécanismes anti-abus pour empêcher que, par des montages artificiels, les contribuables les plus fortunés échappent à l’ISF, dans la loi de finances rectificative de fin 2016, devraient aller en ce sens.     Michel SAPIN a déclaré qu’il poursuivrait "sans relâche en 2017, à l’échelle internationale, au niveau de l’Union européenne et au niveau national, l’action entreprise depuis 2012 pour que chaque entreprise acquitte l’impôt dans le pays où elle réalise un bénéfice".   Christian ECKERT a rappelé que "les nouvelles mesures, adoptées dans les textes financiers de fin 2016, permettraient de mieux s’assurer encore que chaque contribuable acquitte sa juste contribution aux charges publiques, comme le prévoit la Déclaration des droits de l’homme de 1789".   Patrick BERNASCONI a déclaré : « Cet avis porté par Antoine DULIN est l’expression de la mission du CESE. En effet il donne l’analyse de la société civile organisée sur l’évitement fiscal et les réponses à y apporter. Les débats animés, conduits par Hélène FAUVEL, Présidente de la section de l’économie et des finances, ont permis de dégager des positions communes pour l’avenir. »

Lire la suite - Le consentement à l'impôt et la cohésion sociale mis en cause par l'évitement fiscal

 
 

Temps libre - tourisme - voyages -

 

LYFtv-Economie